Devenir restaurateur

Beaucoup de personnes cultivent un goût pour l’art culinaire, et certaines décident même de franchir le cap, en changeant leur passion en métier. Cette initiative est une bonne chose, pour redonner du sens à sa carrière professionnelle. Devenir restaurateur, est une ambition accessible, en suivant quelques étapes.

Pour commencer, il est opportun de formaliser les prévisions financières, en effectuant un business plan. Cela permettra de se poser les bonnes questions, de clarifier une stratégie, et de réfléchir à la viabilité du projet, avant de se lancer. En outre, il faut savoir que ce document est sollicité par les investisseurs et les banques. Le business plan, est l’occasion de faire une étude de marché (rentabilité), de réfléchir à la pertinence de la localisation (lieu de passage, accessibilité), d’évaluer le budget, et de trouver des financements. Souvent, l’ouverture d’un restaurant nécessite des investissements conséquents au démarrage, pour acquérir le matériel professionnel de cuisine, l’achat de mobiliers et de décoration, le recrutement de personnel, et la création éventuelle d’un site Internet.

Ensuite, il faut réfléchir au choix de la forme juridique la plus pertinente. Le statut d’auto-entrepreneur, peut d’emblée être écarté pour l’exploitation d’un restaurant. En effet, un restaurant suppose des investissements et l’emploi de salariés. Il génère des flux financiers qui peuvent rapidement dépasser le plafond du chiffre d’affaires, imposé par le statut d’auto-entrepreneur. Le mieux, est d’opter pour la création d’une société. Elle peut être unipersonnelle pour commencer (EURL ou SASU). La SARL est privilégiée par les restaurateurs, notamment dans le cadre de projets familiaux. La SAS est une forme avantageuse pour les start-ups de la restauration. Après l’immatriculation de la société, il faut suivre quelques formations obligatoires, pour pouvoir ouvrir un restaurant.

Quand la phase financière et administrative du projet se concrétise, il faut obtenir un permis d’exploitation, qui donne accès à une licence de restaurant. Pour obtenir un permis d’exploitation, il faut suivre des formations spécifiques obligatoires, notamment en ce qui concerne l’hygiène alimentaire et la sécurité. Ce type de formation en question, dure 14 heures, et comporte des modules relatifs au plan de maîtrise sanitaire, aux fondamentaux de la réglementation nationale et européenne concernant l’hygiène, aux aliments et aux risques sanitaires pour le consommateur. Cette formation doit être suivie par au moins un membre du personnel de votre établissement.

Il faut également suivre une formation spécifique sur les droits et les obligations liés à l’exploitation d’un restaurant, qui sensibilise également à la prévention et à la lutte contre l’alcoolisme, la protection des mineurs, et la répression de l’ivresse publique. Elle dure au minimum 20 heures, et est dispensée par des organismes agréés. Le permis d’exploitation, remis à l’issue de la formation, a une durée de validité de 10 ans. Il permet de solliciter une licence de restaurant, mais également une licence de vente de boissons alcoolisées. Enfin, pour mettre en place un espace terrasse, il faut obtenir une autorisation d’occupation du domaine public.

À lire aussi

Créez votre entreprise

Devenir consultant